alexandra7615-682410 copieNaaalex

Mon parcours à môa…


(Bienvenus sur mon blog :) )

 

Qui suis-je ?

Je me présente : Naaalex, venue partager mes expériences diétético-culinaires en tous genres…

Je tiens tout d'abord à bien insister sur un point : mon blog n'est PAS une nouvelle méthode de régime qui vient pour vous faire croire (encore…) qu'elle marchera bien et même mieux que tous les autres régimes à la mode.

Il ne s'agit pas non plus d'une méthode magique pour maigrir : en matière de ligne, de santé et de nutrition, cela fait longtemps que je ne crois plus à la magie...
... bien que je crois en la magie dans bien d'autres domaines, si si... :-)

Donc ce témoignage est tout simplement le recueil, parfois structuré et parfois décousu, de ce que j'ai pu vivre, expérimenter, de mes réussites et de mes loupés.

Chacun y prendra ce qui lui convient et jettera le reste, et je vous enjoins à participer en donnant également vos expériences afin de permettre à tous d'en profiter. 

 

238

Note importante :

Je ne suis ni médecin, ni diététicienne. Je n'ai pas de formation médicale. Je me contente de me documenter, d'expérimenter et de discuter, parfois avec des amis, parfois avec des médecins, parfois avec des amis médecins... qui me donnent parfois des conseils contradictoires avec lesquels je jongle pour trouver "ma" vérité.

Quoi qu'il en soit, tout ce qui est raconté ici n'est pas du domaine du conseil médical, et par ailleurs n'est pas adapté aux personnes avec des métabolismes particuliers ou des situations de santé requérant une aide médicale. 

Par conséquent, si vous souffrez de diabète, d'obésité, d'anorexie, de problèmes de comportement alimentaire, d'insuffisance rénale ou de toute autre pathologie, ayez le bon réflexe et consultez un professionnel. Même si je le souhaiterais, je n'ai hélas pas les compétences pour vous aider, et si vous trouverez peut-être ici je l'espère de la lecture intéressante, l'assistance d'un professionnel restera pour vous l'option impérative.

Mais si vous êtes juste comme moi quelqu'un de très banal, qui veut combattre le surpoids et apprendre à se faufiler dans notre monde alimentaire semé d'embûches, alors peut être trouverez vous ici quelques astuces et pourrez vous apporter aussi les votres. Et le suivi médical de votre régime, par un médecin ou un diététicien, reste une option très bienvenue pour tous.

 

En matière de régime il se dit tout et surtout n'importe quoi. Et surtout, il n'y a pas de régime ultime et qui va bien pour tous. Nous avons des âges, des goûts, des corps, des passifs, des métabolismes différents. Nous avons plus ou moins fait souffrir notre corps, nous l'avons plus ou moins malmené, nous avons un passé alimentaire qui nous influence.  

Comment pourrions nous tous maigrir et manger de la même manière ?

  

Mon parcours personnel…


4222532649_69f9853104_z-600x401Il vient des moments dans la vie où on se pose beaucoup de questions. Dans mon cas c'est à l'approche de la trentaine que ça m'est tombé dessus (paf!), après avoir passé du temps à me consacrer à mon travail et à mes passions, lorsque je me suis réveillée un matin, avec 30 ans dans les dents et un corps qui ne correspondait pas forcément à celui que je souhaitais.

Pour arriver à ce blog et à toutes ces réflexions que vous lirez peut être ici, je suis passée par les erreurs à ne pas faire, et j'en ai fait de belles, de grandes classiques, comme un peu tout le monde.

 

Expérience 1 : Atkins 

Le premier régime que j'ai tenté, ce fut une sorte de Atkins un peu adouci.
Le monsieur Atkins a un régime qu'on pourrait simplifier ainsi : si on ne mange que de la matière grasse et aucun glucide, on maigrit. 

Et il a raison d'ailleurs, ça marche forcément. 

uxapfdg7-istock-000005999536xsmall-s-J'ai donc suivi un régime hyperprotéiné à la Atkins, fromage, oeufs et viande, mais ni légumes ni fruits, pas de pain, pas de riz, pas de glucides… et j'ai rapidement perdu les 5kg qui m'agaçaient.

J'étais très contente, malgré les inconvénients de ce régime (haleine de poney, pas de fruits alors que j'adore ça, et augmentation du cholestérol, ce qui chez moi n'était pas grave vu que j'en ai toujours eu très peu naturellement).

Dans l'année qui a suivi j'ai repris plus de 10 kg. J'étais déjà nettement moins contente…

Comment ?
J'ai juste très mal mangé par la suite, compte tenu de mon rythme de vie compliqué, j'ai commandé des pizza souvent, mangé du MacDonalds dans la voiture, et souvent sauté des repas.

Et j'en ai payé le prix assez vite par la suite, évidemment, sur la balance.

 

Expérience 2 : Protéika 

J'ai beaucoup groumpfé, et n'ai pas osé me relancer dans un régime de peur d'alourdir la note déjà salée.
Mais je râlais, râlais, râlais…

C'est mon chéri qui, agacé par mes râleries matinales devant le miroir de la salle de bain, m'a pris un rendez vous chez Proteika, un truc qu'il avait trouvé sur internet. Il s'agissait d'un régime hyperprotéiné avec un suivi diététique dans leurs centres conseil. J'ai été assez emballée par leur site web si bien que je suis allée rapidement les voir.

bioquimica_1

J'ai donc eu rendez-vous avec une nana aimable mais qui ne m'a pas trop emballée je dois dire, elle m'a pesée, on a discuté un peu de mes habitudes alimentaires et elle m'a programmée pour une diète de 1200 kcal par jour.
Je suis ressortie avec les bras plein de cadeaux et le porte monnaie quelque peu amaigri. 

Note : La conseillère Protéika que j'ai eue par la suite, Samantha, a été beaucoup mieux que la première rencontrée… il me semble important de le préciser quand même !

Bilan : grâce à Protéika, j'ai perdu 11 kg sans trop d'efforts et sans vraiment souffrir. 

J'étais déjà convaincue du principe du régime protéiné (que je décris dans un autre article sur ce blog) et les produits tous prêts m'ont aidée à réussir à tenir le régime malgré ma vie professionnelle. 

Après le régime, j'ai repris une alimentation classique en faisant un peu attention… j'ai multiplié les écarts, mais mon poids a bien tenu. 
J'étais super contente. Quelques mois plus tard je ne faisais plus attention.
Un voyage de 2 mois aux USA et quelques malbouffes et problèmes personnels plus tard, j'avais repris 13 kg.

Vlan, prends ça dans les dents...
Après une certaine période de déprime, j'ai décidé de recommencer... un peu autrement, du moins dans ma tête.

 

Expérience 3 : un peu de bon sens et d'organisation, Mademoiselle ! 


Je ne regrette en rien l'expérience Protéika, c'est elle qui m'a permis de comprendre d'une part comment on maigrit, et d'autres part pourquoi j'avais repris.

Je n'ai pas repris à cause du régime : lui a fait exactement ce que je lui demandais, il m'a permis d'atteindre le poids que je voulais, sans perte musculaire, sans trop de privation ni de souffrance.

Mais je n'ai pas fait le travail derrière qui consiste à changer de mode de vie.

regimes-dukan-cohen-fricker-sos-danger-L-hoHCdpAlors, bien qu'avec une motivation très émoussée (mais encouragée par mon homme, aaaah l'Amour...!), j'ai décidé de recommencer mais en changeant de mode de vie dès le début, et pour cela, en cherchant le plaisir dans tous les produits régimes (de toute façon je n'avais plus la volonté suffisante pour vivre dans la privation), et en parallèle, en cherchant les produits régimes dans tout ce qu'on trouve au supermarché. 

Je n'ai pas recommencé Protéika, non parce que c'est un mauvais programme, au contraire j'en garde un excellent souvenir et je le conseillerais certainement, mais surtout parce que je commençais à ressentir de la lassitude alimentaire vis à vis des produits que j'avais mangés si longtemps : j'ai donc décidé de commander un peu de Protéika (les produits que j'aimais le plus) mais d'expérimenter aussi tous les produits d'autres marques afin de varier un peu. 

Et comme tout cela, d'une part c'est cher, et d'autre part je ne compte pas me nourrir que de ça jusqu'à la fin de mes jours non plus, j'ai aussi fouillé les supermarchés pour les produits courants dont les compositions pourraient apporter les mêmes bienfaits, et que j'aimerais par ailleurs.

Après 5 mois, j'ai donc perdu 14 kg, et me voilà maintenant à appliquer le mode de vie nouveau que j'ai décidé de suivre, et à stabiliser le poids que j'ai atteint.

Cadeau bonus, qui est à mon avis un bon indicateur du fait que j'ai probablement suivi une bonne voie : ma peau et mes cheveux s'en sont sortis fortifiés, je me sens mieux dans mes baskets et en forme, et j'essaie donc de trouver de solutions pour rendre ma vie professionnelle compatible avec mon nouveau mode de vie, mais aussi de continuer à manger avec plaisir. 

 

La société de consommation et les régimes 
 

2474238-3475352La société de consommation veut à tout prix venir retirer de nos poches les quelques finances qui s'y trouvent et n'hésite pas pour cela à surfer sur nos rêves et nos espoirs, et même sur nos illusions, et à nous créer une vision de nous-même (et de ce que nous devrions être) totalement déformée. 

Car l'image de soi est quelque chose d'intime, de sensible et de potentiellement douloureux. Nous sommes tous plus ou moins fragiles de ce côté là, et ceux qui ne le sont pas sont de grands chanceux.

Donc on le sait, ils ne veulent que notre argent et se fichent bien de notre bien-être, on en est convaincus tous car nous ne sommes pas si crétins que cela. Et pourtant on se fait tous avoir, un jour ou l'autre, à avoir envie d'y croire.

Vous me direz : "Oui mais Naaalex, sur ton blog tu décris plein de produits hyperprotéinés qui sont pour certains coûteux, et maintenant tu nous parles de fuir la société de consommation et ses mirages ? C'est un peu contradictoire tout ça…"

Oui, c'est vrai ! 

Mais j'ai décidé de prendre dans cette société de consommation les produits qui me plaisent et qui peuvent m'aider, tout en tentant peu à peu de leur substituer des produits naturels, en quantité de plus en plus élevée.

facebook

Je reste consciente (et témoin dans mon propre quotidien) que nos modes de vie aujourd'hui ont du mal à se passer d'aide artificielle : bien sûr l'idéal serait le tout naturel en permanence, mais cela demande beaucoup de temps et d'organisation. 

Or le TEMPS est sans doute la denrée la plus rare qui existe aujourd'hui, et dans nos vie si stressées, sans doute la plus précieuse aussi.

Ce n'est pas pour rien que nous mangeons mal : que peut on obtenir pour manger à toute heure ? Uniquement des fast-food, hamburgers, kebabs et sandwichs. Que peut on se faire livrer sur son lieu de travail ? En général des pizzas, au mieux des pâtes. Quels restaurants sont ouverts après 23h ? Les MacDonalds. Que trouve t'on à manger dans le TGV? Des produits riches en glucides et lipides, non rassasiants et franchement pas donnés.

J'ai donc testé, goûté et expérimenté un grand nombre de produits hyperprotéinés du commerce pour trouver ceux à qui j'ai octroyé le droit de rentrer, sous contrôle évidemment, dans mon existence et mon alimentation.

Je ne suis affiliée à aucune marque en particulier : j'ai testé, en vrac et de manière non exhaustive, Protéika, KOT, Gerlinea, Gayelord Hauser, Dukan, Fenioux, Bouillet, Dietline, Insudiet, Milical, diet SKN... des dizaines et des dizaines de produits que je viendrai vous décrire ici les uns après les autres, au fur et à mesure de mon temps libre dédié à ce blog.

Par contre je mets à la porte tous les régimes miracles et les méthodes à la mode, régimes "soupe au chou" ou sachets quotidiens à la con, repas microscopiques style barres alimentaires de cosmonaute qui donnent l'impression de n'avoir rien mangé, et j'en passe.


  

DietePlaisir, un catalogue de produits protéinés?

Surconsommation

Je vous ai dit que, dans ma vie professionnelle tumultueuse, j'ai décidé de me faire aider par des produits hyperprotéinés du commerce.

Sur ces dernières années, j'ai effectivement dépensé énormément de mes deniers pour acheter des produits protéinés en tous genres. Je les ai parfois aimés, et parfois non. Je les ai souvent améliorés, et à force de les utiliser, j'ai aussi appris les petites astuces pour ne pas louper leur préparation.

Toutes ces petites plaisanteries ont hélas un coût. Un ami m'avait dit en début de régime : "Oh, en régime protéiné c'est simple: ça te coûtera environ 500 EUR par kilo perdu!".
J'avais un peu rigolé à cette plaisanterie... mais maintenant je dois dire, si je fais le bilan, qu'il n'était pas loin de la vérité, et peut être même en dessous finalement.

Lorsque j'achetais mes produits, je n'avais personne pour me conseiller, personne qui les avait vraiment testé, mis à part les vendeurs/vendeuses de la marque qui assuraient que c'était "un super produit, succulent" (forcément...), ou encore les vendeurs/vendeuses en pharmacie qui haussaient les épaules, ne sachant aucunement le goût du produit en question...

Dans mon parcours, j'aurais aimé être aiguillée pour choisir, et pour améliorer les produits, afin de ne pas perdre mon temps et mon argent, et avoir les conseils d'une copine ou d'une personne indépendante connaissant vraiment les produits en question. C'est donc très exactement ce que j'ai décidé de faire sur ce site. J'ai testé à ce jour quelques 200 produits hyperprotéinés (et je dois en oublier, j'en teste de nouveaux régulièrement), au sein d'une vingtaine de grandes marques, et j'ai aussi élaboré ma liste de "Best Of" des produits naturels adaptés au régime ainsi qu'à mon nouveau mode de vie.

Je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à ce blog, aussi je ne les ajoute en ligne que progressivement, mais je souhaite faire partager mon expérience afin de vous permettre d'avoir un avis sur chaque produit. Certes ce n'est qu'un avis: des goûts et des couleurs dit-on. Mais ce sera toujours ça!

  

"Maigrir en mangeant équilibré, c'est possible"


soin_minceur_veraugneAu risque de vous choquer, je dirais que ceci est faux.

Parce que par définition, on maigrit parce qu'on est en déséquilibre, il faut justement un déséquilibre pour mincir, un manque, pour que le corps puise dans ses réserves, par définition.

Le but du régime sera donc d'être le moins déséquilibré possible, et surtout de gérer ce déséquilibre pour qu'il amène à perdre du poids où ou veut et comme on veut, sans carences, en limitant les dommages sur la santé et en préservant le capital musculaire et osseux. 

Un régime ne peut donc pas être rapide.
Mettez donc à la porte les régimes express du style "Perdez 20 kg en 10 jours" !!!

Cela signifie également que tout régime est une épreuve pour l'organisme, c'est pourquoi il faudra essayer de ne pas multiplier les régimes indéfiniment pour ne pas faire trop souffrir le corps. 

L'après régime est donc crucial. Si votre but est juste de perdre pour mettre un maillot pour l'été, mais que vous ne comptez pas changer de mode alimentaire après le régime, alors vous allez droit à l'échec sur le long terme… et votre corps vous en veut déjà un peu par avance. 

 

"Les régimes font reprendre du poids !"


Voilà ce que j'entends régulièrement : "Le régime Machin-bidule-truc c'est mauvais pour la santé et en plus on reprend tout le poids après!" 

Le régime Machin-bidule-truc on le trouvait génial, et toute la presse aussi d'ailleurs, et maintenant on dit qu'il est nul, dangereux et que par sa faute on regrossit... 

Déjà, est ce qu'un régime est mauvais ? Oui je l'ai déjà dit plus haut, tous les régimes sont un déséquilibre!
Rien de nouveau sous le soleil, on le savait.

Sauf qu'on n'a pas le choix, on décide d'y passer parce qu'il est encore plus mauvais de rester en surpoids. Donc on passe par ce mal nécessaire avec comme objectif, de ne pas avoir besoin de recommencer trop souvent (voire plus jamais, c'est l'objectif !).

minceur_63Maintenant, est-ce que le régime fait reprendre du poids après ?

Là je dirais que si c'est vrai pour certains régimes (qui mériteraient plutôt le nom de "torture de l'organisme" que de régime), la plupart du temps il faut quand même reconnaître une certaine mauvaise foi chez ceux qui disent cela (et j'en ai fait partie… je sais de quoi je parle!).

Parce que ce sont les mêmes qui, après le régime, ont progressivement repris la même alimentation qu'avant le régime… les mêmes causes provoquant les mêmes effets, évidemment ils ont retrouvé leur poids d'origine, et parfois un peu plus car le corps se dit qu'on ne l'y reprendra plus, sacrebleu! 

En effet, d'une certaine manière, le corps est un équilibre quasi mathématique, il n'est que la résultante de ce qu'on lui fait subir, avec quelques variations en fonction de son passé (car il a de la mémoire le bougre).

Donc dans cette logique, si l'alimentation que vous aviez avant vous a menés au surpoids, la même alimentation reprise après vous mènera indubitablement au surpoids également.

CQFD.

Et comme tous les régimes sont des déséquilibres, il se peut même que vous ayez gagné un peu de poids bonus dans la bataille, car rappelez vous, votre corps vous en veut un peu de lui faire subir tout ça. 

 

"Tout ce que je désire vraiment, c'est immoral, illégal, ou ça fait grossir"

J'adore cette citation très sympathique, attribuée à Alexander Woolwich, et qui décrit bien la culpabilité liée au plaisir.
Et pourtant le plaisir est une nécessité pour la réussite, et la culpabilité un mal qui nous ronge de l'intérieur et nous mène à l'échec.

Le régime est souvent lié à la notion de motivation.
On est souvent très motivé en début de régime, et on est prêt à être fort, stoïque, à souffrir, à manquer, à se priver.

penser-manger-278x416

Parfois on tient bien ainsi, un certain temps, parfois longtemps, et on en retire même un certain plaisir : le plaisir de se maîtriser, de maîtriser son corps et ses contraintes, d'être au dessus des viles préoccupations corporelles même parfois. 

Mais ça ne tient qu'un temps.

Oh... oui c'est vrai, dans certains cas, pour ceux qui tiennent vraiment et qui s'installent dans cette boucle infernale psychologique de la maîtrise de soi-même, cela peut mener à l'anorexie, dangereuse à court terme. 

Mais dans la majeure partie des cas (moi par exemple...), on va tout simplement craquer à un moment ou un autre, un jour de fatigue, de stress, parce que la vie nous réserve bien d'autres surprises, personnelles ou professionnelles, que simplement la supervision d'un régime alimentaire.

On pourra tomber même alors dans la boulimie occasionnelle, ou tout simplement lâcher prise dans son régime. 

Derrière évidemment : culpabilité. Alors soit on repartira dans un nouveau cycle d'austérité (terme à la mode en ce moment), on essaiera de compenser le lendemain éventuellement, ou bien on laissera tout simplement tomber (jusqu'au prochain matin où, déprimé devant la glace, on se décidera de nouveau à se mettre au régime).

Il est donc impératif de garder dans la boucle de notre vie le plaisir alimentaire, et de bannir la culpabilité. 

Ne pas se créer de gros interdits, ne pas devenir un ayatollah totalitaire, ne pas mettre la barre trop haut, ne pas poser des échéances trop proches, et surtout, surtout… ne pas essayer de systématiquement compenser les écarts, mais en profiter pleinement et les comptabiliser comme un évènement normal et occasionnel de notre existence.

 

On peut mentir aux autres… mais pas à soi-même. 

Je vous ai dit qu'il ne faut rien s'interdire, et c'est ce que j'ai décidé. Mais en contrepartie, j'ai décidé aussi de ne pas me mentir.
Par conséquent une des clefs que j'ai décidé d'appliquer (et ce dès mon expérience Protéika), c'est de noter tout ce que je mange.

femme-gourmande-4574788eoojnJe veux cet éclair au chocolat ? Soit, je le mange, et j'en profite sans culpabiliser! 
Mais je ne ferme pas les yeux dessus… je le note dans mon total journalier.

Prendre conscience de ce qu'on mange est important.

Pour cela, j'utilise une petite application iPhone comme il en existe plein, qui s'appelle MyNetDiary (présentée sur ce blog)
Elle est utilisable en mode gratuit, avec un accès web si vous créez un compte sur www.mynetdiary.com, ou bien vous pouvez acheter une application Pro un peu plus complète. Enfin, si vous aimez vraiment le concept, vous pourrez aussi prendre un abonnement Maximum.

Je vous ferai un article exprès à ce sujet, et pour ceux qui veulent y prendre un compte Maximum je serai enchantée de devenir votre marraine sur le site MynetDiary !
Ce qui me permettra de poursuivre mon propre abonnement Maximum, merci d'avance ;)

 

Pour conclure, retenons donc ces trois principes importants : 

1 - Un régime est forcément un déséquilibre, on va essayer de le rendre le moins mauvais possible

2 - Un régime ne sert que si on se décide, après, à changer de mode d'alimentation

3 - On ne peut pas et ne doit pas retirer le plaisir de la boucle alimentaire !

 

Je vous souhaite une bonne lecture de ce blog !

Si vous voulez commencer par un peu de théorie pour comprendre le principe des régimes protéinés, c'est par là...

Et d'autres me rejoignent progressivement pour participer sur ce blog ! Pour découvrir ceux qui écrivent les posts présentés ici, allez lire cet article de présentation des auteurs...