flemme%20001

 

Bonjour à tous !

 

Vous pensiez peut être que je vous avais lâchés ?

... hé bien oui j'avoue un petit peu, je n'avais plus trop le temps pour le blog (et pourtant j'en ai testé des tonnes de produits à vous présenter !!!) mais je n'avais pas lâché mon objectif, je vous le promets!

 

J'ai donc le plaisir de vous annoncer que cela fait maintenant plus d'un an, et même 14 mois plus précisément, que j'ai atteint mon objectif de peser moins de 59 kg, et que je l'ai maintenu !

Mon poids ce matin : 56.4 kg.

Comme je suis quand même fière de moi, voici ma courbe, avec la perte franche sur 6 mois, puis les 14 mois de stabilisation:

 

weightChart

 

Comme je l'expliquais sur ce blog dans mon message d'introduction, je considérais qu'atteindre ce poids n'était que le tout début de l'aventure... la vraie aventure consistant à le maintenir tout en retrouvant un rythme de vie correct et une alimentation saine et sans contrainte.

zCPJeyL3-photo-perdre-8-a-10-kg-en-2-mois-s-

Qu'en est il aujourd'hui, plus d'un an après mon objectif, et bientôt de deux ans après le début de tout cela?

J'ai donc perdu mes 16kg en 6 mois, et comme vous le savez je me suis pour cela aidée, et notamment beaucoup au début, par des produits protéinés. Je l'ai moins fait pour suivre les régimes à la mode, que parce que ce type d'alimentation me permet de ne pas avoir de fringales et de crises alimentaires. En effet, manger peu de glucides et plus de protéines permet d'avoir plus aisément une sensation de satiété et de limiter la faim... et donc la souffrance!

Mon choix d'une alimentation relativement protéinée est donc partie de là. Par contre j'ai mangé beaucoup de légumes et un fruit tous les matins, et dans la mesure du possible une portion de fruit à chaque repas.

Sur le site des créateurs de l'appli iPhone que j'utilise, j'ai même été invitée à rejoindre les "Success Stories" !!! Et ils m'ont donc offert plusieurs années d'utilisation gratuite du niveau max de leur application ;)

Vous pouvez donc me suivre en direct, poids, repas, résultats, et photos même...

 

Apprendre_manger_faim

Et après ?


Je suis partie du principe que si ma manière de manger avant le régime me faisait grossir, recommencer à manger ainsi ne manquerait pas de redonner le même résultat. Donc, j'ai changé ma manière de vivre du tout au tout par rapport au passé.

Il est clair que pain, riz, pâtes et autres féculents et glucides ne sont rerentrés dans mon alimentation que de manière sporadique et très contrôlée. Les choses du style pizza, hamburgers... sans être bannies, sont rarissimes.

J'ai eu un épisode chocolat après les fêtes de Noël que j'ai eu un peu de mal à contrôler, mais je l'ai finalement maîtrisé ;)

Des périodes de lâchage !?

Oui, et même parfois des lâchages à répétition (je repense entre autres à une période montagnarde avec fondues, raclettes et chocolat à gogo qui ont fait mal à la balance... mieux valait ne plus me peser pendant 15 jours ;) ).

J'ai alors appliqué la méthode que je vous avais décrite : je me lâche et je profite sans culpabiliser. Je PROFITE vraiment, tant qu'à péter les plombs autant que ce soit du plaisir non? Puis après je reprends un rythme sain.

boulimie

En fait, pour une soirée bien délirante (je dirais, un beau craquage à plus de 3000 voire plus de 4000 kcal la journée par exemple, pour quelqu'un comme moi qui fait 1m66 et qui ne fait pas de sport), ça se gomme en 4 à 6 jours de sagesse derrière. J'ai dit sagesse, pas torture !

Le problème c'est si on les répète trop. Il suffit d'une période de stress, de déprime, de boulot....  Là il y a un vrai risque de remontée du poids. J'ai eu deux fois des débuts de ce style que j'ai su interrompre assez tôt et rattraper en général en 2 semaines. 

Mais une chose impérative, retenez la et je vous en prie, appliquez la... Jamais, au grand jamais, quoi que vous ayez mangé, quelque délire que vous ayez fait, ne vous faites jamais, JAMAIS, vomir pour essayer de compenser !

Cette pratique est violente avec l'organisme, violente avec votre mental, et elle est le début d'une escalade vers l'échec. J'ai la fierté de dire que je ne l'ai jamais fait, même si l'idée a pu par le passé, parfois, me traverser l'esprit, c'est quelque chose que je me suis interdit fermement et je vous conseille de faire de même.

Bref... il faut savoir se surveiller un peu quand même de temps en temps ;) mais ne pas se faire violence. Soyez en paix avec vous même, patient et compréhensif avec votre corps et votre esprit comme vous le seriez avec un ami dont vous acceptez les défauts et les travers, parce que vous savez que c'est un ami.

 

maigrir_avec_plaisir_568991071_north_320x

Pour ce qui est des "méthodes", je continue à noter ce que je mange sur mon application iPhone, et dans la mesure du possible, de planifier mes repas à l'avance. Cela évite les dépassements, et permet aussi d'être sûr d'équilibrer sa journée... ça permet aussi de garder la maîtrise et la conscience de ce qu'on mange. 

Ce n'est pas une contrainte pour moi, au contraire, c'est devenu tellement une habitude que je n'y pense même plus. Mon entourage s'y est fait... mon chéri m'annonce même la composition des plats lorsqu'il cuisine pour m'aider à les enregistrer ;)

La compréhension et le soutien de l'entourage sont primordiaux. Et d'ailleurs il ne s'en plaint pas, car, sans se mettre vraiment au régime, il a suivi mon exemple et assaini son mode de vie... et perdu tranquillement 12kg sans efforts lui aussi!

Mais si on peut vivre sans être "au régime" toute sa vie, il faut reconnaître que se maintenir fit, mince et jolie (ou beau, pour messieurs), c'est un combat de tous les jours, celà demande un peu de rigueur et de motivation. Notre société, et la malbouffe générale qui nous entoure, ne nous y aident pas du tout. Et on a beau dire, mais bien manger coûte cher ! Alors qu'une platrée de pâtes ou de pommes de terre suintantes de graisses ne coûte pas grand chose...

Mais la qualité de vie qu'on retrouve à faire attention à sa ligne valent largement ces efforts au quotidien.

 

un--55-

Maigrir, mais jusque où ?

Je suis descendue à 55 kg et j'ai jugé que là, je devenais trop maigre. Mes seins fondaient, et au lieu de mince je commençais à être "trop mince" et à perdre des formes féminines. Il se trouve que je suis apparemment au mieux physiquement entre 56 et 59kg.

En fait, l'étape requise pour améliorer mon hygiène de vie désormais n'est plus de mincir (il me "suffit" désormais de juste maintenir mon poids, ce qui je trouve, est plus difficile que mincir, je vous l'assure!!! car les tentations sont plus vives et on n'a plus la satisfaction de voir la balance descendre...).

Non, je dois désormais... me muscler, me tonifier, raffermir et énergiser tout ça !

J'avais bien commencé, avec d'abord du gainage 2 mn chaque matin (efficace!) puis une introduction à la méthode Lafay... puis j'ai stoppé les exercices lors d'une grosse grippe, et je ne les ai pas repris. Les beaux résultats se sont envolés... et je veux reprendre tout ça en main.

quelle_sportive_etes_vous_a_la_une_mode_defile_new

Peut être cela sera t'il le sujet de mes prochains posts ?

En tout cas mon objectif désormais est clairement de faire du sport et de me muscler, non pas comme un athlète, mais tout de même pour avoir un corps plus tonique et moins essouflé.

Le fait d'avoir perdu du poids fait qu'on se sent "léger" et beaucoup plus motivé à s'y mettre !

J'avais même prévu de me préparer pour le marathon de New York 2013 (oui je ne manque pas d'ambition... la folle) mais étant mutée prochainement, je vais avoir un surcroît de travail que ne sera pas compatible avec ce projet. Je renonce donc cette année à mon projet fou mais il reste dans un coin de tête, et plus modestement je vise à faire un peu d'activité physique et me muscler harmonieusement.

 

Alors les produits protéinés, on peut s'en passer ?

La réponse est oui !

En fait je n'en utilise quasiment plus, et je pourrais ne plus en utiliser du tout, seulement je dois avouer que certains me plaisent vraiment!!! Notamment au petit déjeuner, donc je consomme encore certains que j'adore, notamment le chocolat chaud de Protidiet, les pancakes nature de Kot (les deux sont dispos en gros pots donc ça ne me coûte pas trop cher), et il me reste beaucoup de stock qui date de mon régime et que j'essaie de terminer doucement occasionnellement, parce que bon quand même, ça coûte je ne vais pas les jeter :)

Je continue également à utiliser des édulcorants tels que Sucaryl, Sucralose, Stevia... et bien sûr à préparer mes super recettes protéinées présentées sur ce blog, entre autres.

Donc les produits protéinés du commerce sont très pratiques certes, mais on peut s'en passer et je passe la plupart de mes repas désormais sans en consommer aucun. Ce midi, je me suis fait une merveilleuse salade saumon-crevettes-iceberg-concombre-endives-pomelo, hier soir de la dinde forestière avec champignons-oignons-émincés de porc revenus à la poêle, hier midi gigot d'agneau et petite salade... Rien de traumatisant, non ? ;)

pub-krys-lunettes-boeuf-cheval-lasagne-findus-fail-spangher

Quand je voyage, souvent je n'en prends pas, ou alors juste pour le petit déjeuner. Mais j'avoue que plusieurs fois j'ai regretté de ne pas en avoir glissé dans mon sac... Car ils restent bien pratiques dans le train, pour certains, ou même sur les aires d'autoroute ils remplacent avantageusement les sandwichs ou croques des escales. 

J'ai aussi trouvé quelques plats cuisinés tous prêts qui sont véritablement allégés en glucides et lipides, et qu'on trouve de plus en plus dans le commerce. Méfiez vous, ce n'est pas parce que c'est marqué "allégé" ou "light" ou  "diet" ou encore "fitness", que ça l'est ! Je ne le répéterai jamais assez... retournez les emballages et lisez les étiquettes ! On a parfois de belles surprises... ceci dit à qui se fier de nos jours, même les chevaux se transforment en boeufs dans nos assiettes, malgré tous leurs prétendus "processus très complexes de traçabilité alimentaire", alors allez savoir... mais c'est toujours ça de pris que de vérifier les compositions et savoir les interpréter.

 

photo (5)

Je vends plein de fringues !

Je m'habille désormais en taille S, ou 36-38. Je n'aurais jamais pensé que ce serait un jour ma taille, et pourtant si, et ça fait quelques mois que ça dure ! 

Alors forcément j'ai du revoir la garde robe (aie le porte monnaie). Forcément je me débarrasse de beaucoup de choses, dont certaines neuves que j'aimais bien (snif), mais bon ça fait plaisir de changer pour plus petit, alors je ne me plains pas trop fort!

Je vends tout ça sur Leboncoin, mais à tout hasard je fais aussi un blog pour vendre mes anciennes fringues en tailles 40, 42, 44... et certaines en 38.

Je vous rassure, pas des culottes de grand-mère comme la photo ci-contre... de très jolies choses souvent (enfin, elles m'ont plu assez pour les achetez, donc jolies selon mon goût en tout cas!), soit trop grandes, soit parfois parce que j'ai eu envie de changer de style ou qu'elles font double emploi (car en prime... je déménage!).

Si ça vous intéresse, petite pub : http://foireauxfringues.canalblog.com/

Ça n'est pas encore rempli à l'heure où j'écris ces lignes (7 mars 2013 là de suite), mais je vais me motiver...

 

Et promis, je vais me motiver pour vous écrire de temps en temps sur le blog ;)

Mais n'oubliez pas que si vous voulez aussi écrire ici, et raconter votre aventure, je ne suis pas du tout opposée à inviter de nouvelles personnes à avoir accès à ce blog en écriture !

Bises à toutes et tous,

Naaalex